Archives du blog

jeudi 30 mai 2013

La Science, elle est la Religion

La religion surtout monothéiste a t'elle influé l'homme à prendre conscience de lui-même et a t'elle défini son rôle : Dans la plus profonde mémoire de l'homme la religion a été la base de son apprentissage pour sa socialisation tout en surmontant l'obstacle nature, la science a débuté avec l'information de cet influence, au début elle a marché cahin caha mais avec la dernière révélation ça c'est ancré profondément et a changé la donne malgré les controverses de la modernité, on aspire à détacher la science de la religion une fois de plus, les contestataires se résigne à s'éloigner de la décence, en prenant la science à part, est-ce là  une bonne initiative, qu'elle mal reproche t-on à la vertu !?.
Jouir et perdre - jouir et ne pas perdre : La différence réside dans la conviction de sa croyance et qu'un homme est composé d'un physique dans lequel habite une âme, peut-on combattre le sommeil ou s'en passer de lui, impossible à toute l'humanité de résister au sommeil ou de s'en défaire, l'évidence est là toute crue, on s'en remet avec joie à ce sommeil qui pourtant n'est qu'une demi-mort, autre preuve tangible qui dit que nous sommes des créatures humaines honoré d'intelligence et où toute cet immensité universel est faite pour nous temporairement avant de passer à une autre dimension intemporelle, Blaise Pascal (l'inventeur de la machine arithmétique) dans ses correspondances avec un non croyant, dit : "Je suis croyant et si Dieu n'existe pas, je n'ai rien perdu".
S'en remettre à Dieu, Omniscient et Miséricordieux en respectant la décence c'est se respecter soi-même, ça n'est pas trop demandé, La vie représente tout au bout la somme de nos faits et actes acquis en bien ou en mal pour être récompensé en conséquence avec le "perpétuel infini".
Prendre conscience de l'enjeu pour être à jamais "le Vivant du paradisiaque" ou être à jamais "l'Immortel dans l'infernale".
L'information divine dit : que l'homme est honoré depuis sa création qui a eu lieu en-dehors de notre univers connu, Notre original a reçu 2 consignes (celle de prendre garde d'un ennemi juré "Bliss ou antimatière" et celui de ne pas approché un "arbre" spécifique), il s'est fait descendre sur terre dans cet univers immense après avoir enfreins les dits consignes et où son ennemi, est pour cause direct, après l'avoir berné en le dissuadant de l'écouter et prendre de son conseil "à manger pour voir/avoir un royaume d'une autre dimension exceptionnelle" et cela sur sermon, au nom du Créateur, le couple humain subjugué succombe à la tentation par manque de volonté et d'oubli, ils ont "mangés" du dit arbre connu dit de la "conscience", cette double cause, a coûté au couple humain et par la suite leur progéniture à continuer de vivre le cours du temps passant par l'épreuve de l'obéissance/désobéissance, jusqu'au jugement dernier, se voir ressusciter pour reconnaître nos œuvres et désoeuvrements, l'homme est responsable par le libre arbitre et doit répondre de ses actes.
Sa colonie provisoire est terre, faite de richesses innombrables en l'honneur de cet homme pour qu'il puisse y vivre à l'aise et dans l'entendement, adorer son Bienfaiteur et prendre gare pour qu'il ne tombe pas plus bas encore avec l'arrogance et l'ignominie.
Tout est assujetti à l'homme pour évoluer et remplir la planète terre en nombre démographique de civilisation mais contre toutes dérives morales, Le Créateur de par sa Bénédiction et Miséricorde nous a doté d'informateurs et de messagers à travers les époques qui, pour nous soutenir, nous divulguent en avant-première les apports innovant tels que : l'embarcation avec Noé, la médecine avec Jésus, le tissage avec David, la métallurgie avec Salomon . . .  pour terminer avec l'éthique. L'humain ainsi investit par tous les bienfaits a pour mot d'ordre l'adoration d'un Créateur Unique, les préceptes d'obéissance sont la bonne foi, la pureté, la paix, le salut et la Bienfaisance comme épargne, réfutant tous liens faisant allusion de malfaisance sur soi ou sur autrui, donc faisons valoir notre raison pour nous retenir des méfaits et des écoutes frivoles, se retenir envers tous dépassements y compris l'usure et la contrefaçon, ne pas approcher et prenez votre écart envers les superflus et fous désirs mondains qui ne font que souffrir et briser nos coeurs.
La fin du monde est dans la mort de chacun avant que le dernier glas de notre monde et de l'immense univers temporel ne sonne, chacun emporte avec lui son compte gravé de Bien ou de Mal et où la victoire du Juste Lui donne son mérite de vivre à jamais "l'extase euphorie".
La vie existentiel de l'homme a pour penchant la richesse et le sexe, 2 choses capital à bien gérer, à prendre en main et c'est "OK", c'est alors que la meilleure récompense à acquérir est cet espoir du bienfait à épargner, donc on ne se prive pas et on ne dénigre point sa part de jouissance du sexe et de la richesse et qui sont à prendre délicatement avec décence et qui sont par ailleurs les meilleurs moments et bons plaisirs de la vie de ce monde, à manipuler avec vertu, sans faire de mal, ni de grabuge.
Les signes de la fin du temps très proche est la fin de l'étirement de cet univers, pour un retour ou replis tout à fait contraire au big-bang, les signes sont connus et innombrables, parmi les prémisses tout les gens intègres disparaîtrons du paysage, les fécondations tomberont en panne et où les mécréants seront seuls à voir les derniers moments et seront comme ivre ne sachant plus où donner de la tête, aucune issue de secours ou de sauvegarde sauf la foi dans l'adoration du Créateur invraisemblable et notre soumission à Lui qui peut-être utile, enfin la fin de l'univers sera aussi rapide que le clin d'œil, mais avant le déluge les mécréants resterons seuls et souffrirons.

L'homme doit se préserver pour rester propre dans sa conscience et sa nature, loin des préjugés blasphématoires et contestataires envers son Initiateur et Créateur, apprendre les bonnes mœurs, se nourrir de ses efforts, ne pas être contrefacteur, ni usé de l'usure et ou, la vie est pleine de volonté décisionnel positive/négative et le pouvoir d'une prise de position nous incombe, à nous de prouver que nous sommes assez intelligent pour éviter le pire regrettable.
Toute l'existence connu et inconnu est parfaite et elle a un maître unique, incommensurable, Il est le premier et le dernier, Il est l'apparent et l'invisible . . . Seulement notre esprit est limité pour en saisir la porté, il faut en croire en la Puissance Divine, avec toute l'imagination imaginable, c'est trop fort, donc s'en remettre au monothéisme qui nous demande à embrasser la vertu et à se vêtir de décence où est le mal à ça. Une autre grande partie d'humain préfère la contestation et la dérive vers l'obscure, croquer la vie sans conscience avec une préméditation de primitive. L'évolution vers une conscience primitive est incorrecte et absurde de cet homme doté d'intelligence honorable pour distinguer entre ce qui est bien et mal, qu'est ce qu'on peut faire avec une science injuste, pas grand chose et c'est dommage, la concrétisation d'un voyage vers l'ailleurs est à exclure en étant arrogant, hypocrite, inéquitable et outrancier. Les humains incarnent le Bien et le Mal, rivalité qui depuis la nuit des temps, ballote l'homme entre apogée et déclin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas dite-le, toutes critiques m'est bénéfique :