Archives du blog

mardi 1 décembre 2015

Le largage des Bombes et la Terre

Les ténèbres croient pouvoir éteindre la Lumière

L’Homme cet ingrat, responsable, ayant tous les droits d’exploitation des richesses de la planète et de ses cieux protectrices, le tout gratuit, en retour il mord les mains gracieuses de sa mère nourricière la terre.

L’homme cet ignoble, se détruit en détruisant son environnement, sans aucun souci de par son égoïsme, sans scrupule de par son arrogance, dévastateur qu’il est et incorrigible, il oubli toujours qu’il a des comptes à rendre (la mort, en est une preuve), l’homme sonne son glas à chaque fois qu’il rehausse le ton de son insolence et donne son râle en niant les vertus de l’éthique, lumière de son advenir.
De moins en moins brave, l’homme n’a plus peur du face à face d’antan puisque de nos jours les défis de guerre à mort au champ de bataille, est une affaire de machine, les leaders s'occupent à se protéger des défaillances tactiques pour garder leurs places en haut de la pyramide, la mort des autres n'est plus qu'offre et demande, fini la patrie.

Moins sensible, moins consciencieux, l'insolent n’a plus peur de sa responsabilité criminel prémédité, il se permet à distance de commettre des exactions en larguant et ciblant des projectiles apocalyptiques sans déclaration de guerre envers des pays désemparés, il s'ingère parce que ces peuples sont des chimères à leurs yeux parce qu'ils ne portent pas les mêmes idéaux, la criminalité veut que nous soyons sa copie conforme sinon ...  et cela nuit l’innocence de beaucoup d’être humains, aux multiples cycles de vie naturel ainsi que celle de la croûte terrestre qui s’en plaint de la résultante négative à laquelle elle est soumise et dont le ciel lui aussi n’est pas épargné par la menace nucléaire entre les sales mains du satanisme obscure qui dans sa crise de schizophrénie mettra fin à la possibilité de toute navigation aérienne, cette première fin de l’histoire humaine arrêtera l'épanouissement pour avoir suivi la contestation, les jeux pipés du rouage économique de la tricherie monétaire, démagogie du pouvoir de l'information, les enjeux de la domination et de la supériorité, d'illégitimité à illégitimité, abruti, entêté, irréfléchi pour avoir négligé les causes conséquentes de la loi naturel de la vie, de l'existence et avoir outrepasser les prérogatives du respect des règles de ce qu’est l'hygiène physique et morale, consciente dans le libre arbitre.

Notre monde cosmopolite n'aura plus de sens avec le nouvel ordre allié au satanisme ténébreux menant ceux qui le suivront au gouffre lugubre de la perte de soi où le regret est vain, berné par la vanité d'une science tâtonnante, non rassurante à potion douteuse comme la magie. Quant à ceux qui, la vertu reste vivante dans leur bon cœur, intact de nature, accepte avec volonté pour mener le combat de l'instauration de l'éthique servant de trait d'union à la civilisation humaine qui englobe notre diversité.

Dix milliards d'être intelligent ou davantage n'inquiète pas, ce qui inquiète c'est la tyrannie arrogante des uns, tous invités à abriter la planète terre momentanément durant notre voyage les hôtes ne manqueront pas de ressources, la croûte terrestre et son dessous renouvelle à chaque fois ses produits inestimable selon le besoin évolutive de l’homme, peut-on rester seulement tranquille et reconnaître la bonté de celui qui nous a rendu présent, enfin merci la providence !

Suite à la Descente de notre originel père Adam et de son épouse Eve après avoir été enseignés et informés avec éthique ceci prouve que l'homme était lettrés et avertis (à chacun son temps et ses moyens),  nous les ascendants à travers les évolutions de tous les âges (de l'âge de pierre à l'âge moderne) pouvons-nous vivre humblement en gardant le cap de l'éthique tout en perpétuant sa lumière en éclairé pour faciliter un retour certain récompensé par un voyage exceptionnellement fascinant d'une belle Remontée bien réussite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas dite-le, toutes critiques m'est bénéfique :