Archives du blog

samedi 8 juin 2013

Sacré cœur / Saint d'esprit

L'Environnement pose problème Climatique, toute la communauté internationale s'intéresse à la science pour remédier et vous le savez mieux que quiconque, que tout est lié : nous humains, les animaux, l'environnement, l'espace du cosmos . . .  Tous ce qui peut exister est exceptionnellement "mis à disposition" à cet humain insufflés d'intelligence et où donc, nos actions sont responsables individuellement puis en groupe. Avec un peu de raison et d'esprit l'on comprend que toute l'existence est sensible à la Vertu, maintenant si l'on s'en fout et qu'on est outrancier, "semer le vent c'est récolter la tempête". Cela est une synthèse pour dire que tout est affaire de sensibilité d'âme et de cœur et d'esprit vivant la plénitude.

Maîtres et fin du monde 
Le problème n'est pas qui prendra le contrôle, les peuples ou les gouvernements, l' existence n'a pas pour but la consommation non plus, nous sommes des êtres faillibles avec autocontrôle sur la maîtrise de soi envers le Bien et le Mal, ce qu'il faut comprendre depuis la nuit des temps, c'est que l'homme ballote entre l'apogée et le déclin de l'esprit du Bien : Vertu, respect de l'autre, décence . . . civilisation et de celui du Mal : immoralité outrancière, traîtrise, déloyauté . . . primitivité. Pourquoi l'homme est si faible, face aux désirs outranciers et si indifférent face à des lendemains sans insouciance et irréfléchi.

De toute manière le monde est très proche de sa fin, il prendra des tournures inimaginable et où l'homme sera impuissant et surpris par le dépassement des événements qui vont se dérouler sous ses yeux où plus rien ne peut le secourir, c'est ainsi que le monde se terminera subitement au moment où personne ne s'y attends, à Dieu le beau et bon temps, ni la science, ni la technologie, ni aucune autre puissance ou intelligence artificielle ne sauvera l'homme de son injuste grandeur, de son imposture et de son infidélité têtu.

Les intelligents ont cru en la bienfaisance tout en se soumettant à l'obéissance de la Vertu avec indécence et en toute humilité. N'est-ce pas cool ainsi, civique et civilisé jusqu'à l'impact volontiers d'aimer son prochain pour laisser la priorité à autrui avant soi, quelle joie et allégeance de cœur. Quelle quiétude, quelle harmonie, quelle concorde et quel respect mutuel pour tout simplement "vivre en paix" en ayant des âmes tranquilles prêtes à vouloir partir pour un autre monde meilleur en tout repos et conscience d'esprit. Dans ce monde on est pas concerné, ni engagé dans un concours d'une course effrénée de statut.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas dite-le, toutes critiques m'est bénéfique :