Archives du blog

mercredi 27 février 2013

Philosophie sur la nature de l'Homme et de l'antimatière (Djinn)

COMMUNIQUER VOTRE PRODIGE AVEC MOGTAHID

L'Homme est issu d'une matière d'argile, ils est omnivore (alimentation animales et végétales).

L'Homme a toujours été victime de son proche semblable, autrement dit : 
L'Homme peut se faire du mal, en raison de sa fragilité (faiblesse), de la méconnaissance de son Soi et de ses complexes.

L'Homme renferme en lui "la Conscience raisonnable de son intelligente logique" et "l'Ignorance responsabilisé par l'instinct intelligent" où l'homme ne peut se permettre des actions aléatoires sans y réfléchir aux conséquences.

L'Homme doté d'intelligence consciente, reconnait par défaut ce qu'est le "Bien" et ce qu'est le "Mal" avec une touche de faiblesse "d'oubli et de cupidité", qu'il peut surmonter avec facilité. 

L'Homme est inné Sociable, le droit et le devoir l'incombe.

L'Homme dans la vie existentiel de ce monde, a deux ennemis : 

1°/ Son Soi malfaisant, qui peut être pris en main par la Vertu et la Morale contre toute dérivation. 

2°/ L'antimatière, connu par la désignation de "Djinn" et reconnu interdit de fréquentation chez les musulmans et où la magie (noir) fait appel. L'antimatière ou "Djinn" est issue (selon le Saint Livre Coranique) d'une matière de feu appelé "Samoum" ce sont des créatures invisibles, indétectables mais qui peuvent prendre une forme illusoire sans ombre celle d'animal ou autre. ils sont prisonniers dans l'espace terrestre, se déplacent rapidement voir en un clin d'œil, ont une démographie supérieur à celle des être humains, leurs contacts perturbent les bonnes volontés humaines et ils sont une sorte de Virus qui représente un mal spécifiquement personnifié.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas dite-le, toutes critiques m'est bénéfique :