Archives du blog

lundi 14 juin 2010

Le Foot & Cie

Le sport à son stade de développement actuel, est arrivé à son bout de souffle, apogée. Il est actuellement complètement politisé, le sport est devenu enjeux, un jeu dangereux qui crée la discorde, sème le fanatisme, disculpe le civisme, encourage le chauvinisme et éveil le barbarisme. L’apparition de la PUB et du Sponsor sont là ! présent pour indiquer ce qu’est la suprématie des trusts et, y faire la décoloration … pourri par l’argent jusqu’aux os, les manipulateurs sont privilégiés par ? moyen de force pour mener le développement et celui de son stratège «le pari», en dehors des frontières raisonnables.
Ce n’est plus un jeu sportif, c’est un jeu tout court, où l’exhibition d’athlètes se joue comme dans l’antiquité romaine où les gladiateurs se tuent à mort; de nos jours, ils se donnent à fond: L’argent, morale matérielle d’aujourd’hui avec beaucoup de ressemblance avec hier, ère antéislamique où le tournant de la civilisation humaine était à son bout de souffle, par les dépassements, les injustices, l’archaïsme, la décadence était telle que la tourmente morale été sans précédent. Parler d’Esclavage, dans le temps ce n’était pas rien …
Parler d’abolition de l’esclavage, dans l’actuel est un vain mot … Et pourtant, son ombre est là, elle est présente avec le modernisme où la côte d’un joueur s’évolue à prix inimaginable, avec de la raison cela tire à de la fiction. Il est temps de revenir à la sagesse et à la raison.
Pourquoi payer pour voir des retransmissions, payées et «payées, encore…» de telle et pareil chose pour le simple motif rassasié un caprice public qui n’est pas partagé et ne réjouis pas l’unanimité, la pratique du sport en masse plus profitable, aurait mieux arranger les choses et aurait été accepter avec beaucoup plus d’enthousiasme. Avec quelques infrastructures qui feront de notre ennui, détente et en quelques études retransmettre la vulgarisation AB Cédaire des règles qui régissent le sport et son impact sur le corps humain. Quelle bienfaisance physique et morale !? Alors, O ! Combien on a tant besoin d’investir dans les sports de masses qui feront sans aucun doute l’espoir de voir s’épanouir en santé et en concorde les populations. Le sport de masse, tout est là et où réside le secret de l’épanouissement et de l’action des peuples. Et dont sa base doit-être sans profit ni but lucratif, sans surtout aucun enjeu, limiter le sport à ce qu’il soit sport tout court au service de la santé et du rapprochement fraternel entre les peuples.
Il faut le redire : là, où il y a enjeu, il y a intérêt, pari et parti-pris. La manifestation sportive feignant la fête ne créé vraiment pas la joie mais laisse toujours un arrière goût incompréhensible mélangé de mécontentement, d’amertume et de dégoût envers l’autrui, cet adverse, ce rival.
Là où il y a jeu, il y a enjeu et pari, ce qui en résulte chez l’être malgré son fair-play, c’est cet atmosphère à dominance rancunière et inamicale qui se développe malgré soi, c’est une nature à éviter et en prendre garde.

2 commentaires:

  1. tout à fait d'accords avec vous , et d'ailleurs c'est très apparent pour ceux qui voient sans brouillard

    RépondreSupprimer
  2. Merci, merci cher monsieur !
    Vous pouvez vous abonnez pour me suivre et avoir d'autres nouvelles, en haut à droite sous "myfonts" qui par ailleurs vous pouvez cliquez pour voir mes travaux internationaux.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas dite-le, toutes critiques m'est bénéfique :