Archives du blog

samedi 10 avril 2010

La civilisation et l'équilibre sexuel :

Sans contrat social, sans responsabilité morale c'est à dire : sans mariage légale c'est sans légitimité naturelle, la poursuite de la vie est vaine. On ne peut y accéder ni prétendre à la civilisation en générale que grâce à l'équilibre sexuel dans la société. La civilisation passe par la motivation de la femme à vouloir élever l'étendard de la décence et à prendre la liberté de dire non à ce que je ne sois une pacotille et dans ma réservation réside ma valeur inestimable d'où tout le bonheur d'une vie saine loin de la rage d'un désir qui ne sera jamais assouvis. Selon la nature, une partie de la responsabilité est détenu par la femme et l'autre par son conjoint. Sexuellement et en première phase l'impact de l'homme c'est celui d'y être meneur, compréhensible et responsable, sensible aux besoins fondant la bonne marche de son foyer... en matière sexuel et affectif. En seconde phase c'est au deuxième âge si l'on peut dire que la demande (sexuel) chez l'homme reste et peut-être plus amplifié naturellement dans la majorité des cas contrairement à la femme qui devrais être compréhensible pour y faire face pour préserver l'union familiale et son homme en lui donnant toute l'attention et l'amour nécessaire pour surmonter sans chercher ailleurs réconfort dont il a besoin et sans prendre la peine à reformer chacun de son côté une autre fois, un autre foyer moins solide que le premier. Agir en traître c'est ne pas en avoir de l'égard envers soi, à l'égard d'autrui et à l'amour de son autre moitié se détache avec le temps et se dissout surtout avec l'absence des bons souvenirs et des querelles ... Il se passe dans les couples que naturellement quand le désir de l'un surpasse l'autre. C'est à la compréhension de savoir que c'est à l'équilibre nutritif que revient le mérite de la réussite pour la consolidation et le rééquilibrage des liens entre partenaire. La compréhension de l'homme est qu'il ne soit pas bête ni brutale en paroles et en gestes, ni avant ni après l'acte sexuel, pour arriver au consensus confiance à allier et à asseoir plus fortement les liens de l'union pour affronter le bien et le pire de la vie, on souffre ensemble et on prend plaisir au bonheur ensemble en toute plénitude dans cette boucle de vie qui nous est octroyer, pour imprégner l'existence en pacifiste et non en un galeux microbe. Tout l'intérêt humain réside à surpasser surtout nos hypocrisies. • Le savoir-faire réside à connaître que la nature a doté la femme d'un désir long à venir et celui de l'homme plus promptement. Donc, ménageons-nous l'équilibre. • L'équilibre nutritif en matière sexuel s'impose alors à mieux choisir la nourriture faite pour ses cas précis à intégrer les amandes aux plats sucrés et les olives vertes aux plats salés et aux moments des détentes grignoter des cacahuètes pour mieux stimuler l'endurance. Avec la préservation de la femme c'est l'assurance continuelle de l'équilibre de la vie qui profilera l'horizon de la bonne espèce humaine naturel.

1 commentaire:

  1. bonsoire Mr:Abdelah votre cite est tres interesant je vous remerssie baeucoup pour votre efore je vous souete beaucoup de reussite . de tote les fason vous ete tres competon .

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas dite-le, toutes critiques m'est bénéfique :